top of page

SEROLOGIE LYME

Dernière mise à jour : 1 nov. 2023

La maladie de Lyme (ou borréliose)


C’est la maladie à tiques la plus répandue dans l’hémisphère Nord, causée par une bactérie du genre Borrelia, en particulier par plusieurs espèces regroupées sous le nom de « complexe Borrelia burgdorferi » comportant une vingtaine d’espèces décrites à ce jour, dont une dizaine étant capables d’affecter l’homme.


La transmission de ce germe se fait exclusivement par la tique Ixodes qui est le seul intermédiaire de cette bactérie. Toute piqûre de tique n’est pas forcément synonyme d’infection. En effet, la bactérie étant localisée dans le tube digestif de la tique, il peut se passer un certain temps pour que celle-ci se retrouve dans les glandes salivaires de la tique pour être injectée dans la peau au moment de la piqûre. Ainsi le risque de développer une maladie de Lyme augmentera selon la durée d’attachement de la tique au patient lui permettant de se gorger de sang lors de la piqûre.


Tique sur doigt, maladie de Lyme et analyse médicale
Tique doigt

La maladie de Lyme est une infection provoquant des symptômes allant d’atteintes de la peau jusqu’à une atteinte articulaire, cardiaque et/ou neurologique.


Il est important de ne pas perdre de vue que le diagnostic de cette infection repose initialement sur les observations cliniques de votre médecin traitant. Dans un second temps, selon les observations du médecin, des analyses de laboratoire pourront être prescrites.


Au laboratoire


La sérologie de Lyme repose sur deux méthodes distinctes. Les résultats sanguins (sérologie) doivent toujours être interprétés en fonction des symptômes, et n’est pas recommandée pour de simples signes cutanés ou pour confirmer une simple piqûre de tique. En effet, 50% de ces situations donneront des résultats négatifs, étant donné que les signes cutanés ne provoquent pas de production d’anticorps dans le sang.


Interprétation des résultats de laboratoire


En règle générale, les anticorps sont détectables dans le sang 6-8 semaines après la piqûre de tique.


Afin d’éviter d’éventuels résultats faussement positifs sans maladie reliée (ex : contact ancien avec B. burgdorferi), il n’est pas utile de faire d’analyses sérologiques en cas d’absence de symptômes.


Quelques indications de sérologie B. burgdorferi


Références :

  1. Boyer P, Talagrand-Reboul E, Grillon A, Jaulhac B. La borréliose de Lyme et son diagnostic biologique. RFL No 513, Juin 2019

  2. Schramm F, Grillon A, De Martino S, Jaulhac B. la borréliose de Lyme. RFL No 457, Déc 2013

  3. Branda J, Steere A. Laboratory diagnosis of Lyme borreliosis. Clinical Microbiology Reviews. Vol 34, Avril 2021

Коментарі


bottom of page