PERIO-ANALYSE

®

Un panel d'analyses biologiques pour la prise en charge du patient

La colonisation de la bouche par les bactéries parodontales peut avoir lieu à tout âge, y compris chez des individus jeunes. On peut également l'observer après la pose d'un implant dentaire (péri-implantite) si le patient n'est pas correctement traité contre les bactéries pathogènes ou a une mauvaise hygiène buccale.

Une infection microbiologique !

L'origine de la maladie parodontale est la formation d'un biofilm contenant des bactéries et des champignons pathogènes spécifiques. Certains agents pathogènes présents dans des quantités importantes, augmenteront le risque de maladie parodontale ou de péri-implantite. La perte osseuse peut atteindre plus de 3 mm en 2 mois avec seulement 10E+05 bactéries agressives dans la poche parodontale. Certaines bactéries pathogènes anaérobies agressives se retrouvent également dans les tissus mous (en position intracellulaire) et nécessitent une intervention chirurgicale pour éliminer les tissus mous et durs contaminés.

Les objectifs de Perio-Analyse ®

Les résultats des test Perio-analyse permettent de :

  • mieux choisir l'antibiotique le plus adapté et d'évaluer l'efficacité du traitement en fonction de l'identité de la souche bactérienne et de sa charge bactérienne. 

  • suivre le traitement et accompagner le protocole de maintenance. 

  • détecter précocement une infection secondaire ou une péri-implantite (maladie infectieuse après la pose d'un implant dentaire). 

  • motiver le patient à maintenir son traitement et son hygiène buccale à long terme

PCR en temps réel

Cette technique appelée également biologie moléculaire consiste à extraire l'ADN microbien à partir de pointes de papier ou de salive, puis à amplifier cet ADN avec des sondes et des amorces spécifiques. Une quantification multiparamétrique de séquences spécifiques de l'ADN bactérien à partir de fluide créviculaire gingival, de liquide sulculaire péri-implantaire ou de salive, permet de donner une appréciation sur la charge bactérienne propre à chaque souche identifiée. La PCR permet également d'identifier des souches bactériennes résistantes aux antibiotiques.

Quand mettre en oeuvre Perio-Analyse ®

  • première visite d'un patient présentant une maladie parodontale avec une profondeur de poche> 4 mm (malgré une très bonne hygiène buccale)

  • patient atteint de gingivite et fumeur

  • patient diabétique

  • maladie parodontale réfractaire résistante à la thérapie mécanique

  • maladie parodontale évoluant rapidement

  • patient présentant un risque de péri-implantite

  • 3 mois après le début du traitement parodontal

  • chaque année pour tous les patients en maintenance

Bactéries pathogènes, virus et champignons associés à un risque de maladie parodontale ou de péri-implantite

Platinium

Aggregatibacter actinomycetemcomitans

Porphyromonas gingivalis

Tannerella forsythensis

Treponema denticola

Prevotella intermedia

Candida albicans

Flore totale

logo page prelock2.jpg

Platinium+

Aggregatibacter actinomycetemcomitans

Porphyromonas gingivalis

Tannerella forsythia

Treponema denticola

Prevotella intermedia

Parvimonas micra

Fusobacterium nucleatum

Campylobacter rectus

Eikenella corrodens

Candida albicans

Flore totale

Platinium cristal

Aggregatibacter actinomycetemcomitans

Porphyromonas gingivalis

Tannerella forsythia

Treponema denticola

Prevotella intermedia

Parvimonas micra

Fusobacterium nucleatum

Campylobacter rectus

Eikenella corrodens

Candida albicans

Epstein-Barr virus (EBV)

Cytomégalovirus (CMV)

Herpès simplex virus 1&2 (HSV-1/2)

Entomoeba spp

Flore totale