CARIO-ANALYSE

®

Cario-Analyse ® : Un panel d’analyses biologiques pour la prise en charge du patient

Les caries dentaries sont un problème universel de santé publique. L’évaluation du risque de carie ou du stade de lésions carieuses peut être utile pour mettre en place un plan de traitement personnalisé. Le point de depart de la carie est la formation d’un biofilm bactérien contenant des bactéries pathogènes spécifiques.  Ce film se forme sur la surface d’occlusion de la dent. Cette colonisation de la bouche par des bactéries responsables de carie se produit classiquement chez un patient très jeune mais elle peut également se mettre en place après l’installation d’une prothèse dentaire ou un traitement orthodontique chez des patients avec une hygiene buccale défaillante et une alimentation inappropriée.

Un risque microbiologique !

De récentes etudes ont permis d’identifier avec succès des patients présentant des risques élevés ou faibles de caries primaires par la méthode CART (Classification and Regression Trees) appliquée au dénombrement de bactéries spécifiques cariogéniques ainsi que des patients à risque de caries secondaires selon le dénombrement de bactéries spécifiques et de leurs antériorités de caries. La croissance de certaines souches bactériennes (Lactobacillus spp. and Streptococcus mutans) à un certain seuil pendant une période restreinte (approximativement 3 mois) est un signe biologique significative d’augmentation du risque de carie.

Des dysfonctions salivaires (Pouvoir tampon salivaire limité, Syndrome de Sjögren-Goujerot, hyposalie consecutive à des radiotherapies du cou et de la tête, maladies congénitales) augmentent le risque de carie par augmentation de la quantité de bactéries pathogènes dans la plaque dentaire.

 

Les micro-organismes cariogéniques augmentent significativement dans les 6 mois suivants la mise en place d’un dispositive orthodontique, dont les surfaces irrégulières favorisent le développement de bactéries acidogéniques (produisant de l’acide urique) qui affectionnent les surfaces dures pour se développer

Souches bactériennes pathogènes associées au risque de carie

Streptococcus mutans est une bactérie cariogénique qui utilise le sucre comme source d'énergie et crée un environnement acide qui va déminéraliser la structure superficielle de la dent. On observe généralement des contaminations par S. mutans chez les bébés et les enfants mais elle peut également intervenir à tout âge. La transmission de S. mutans peut également se faire de la mère à l'enfant.

 

Le genre Lactobacillus comprend plus de 180 espèces différentes. Ces bactéries représentent la majorité du groupe des bactéries "lactiques" (c'est-à-dire qui transforment les sucres en acide lactique). Chez les humains, elles constituent une part importante du microbiote salivaire et sont responsables d'une acidification et d'une baisse du pH salivaire.

Les objectifs du test Cario-Analyse ®

Afin de diminuer le risque de carie, l'objectif est de ramener la quantité de Streptococcus mutans à moins de 10'000 par ml de salive du patient.

Les 3 classes suivantes correspondent à la quantité de Streptococcus mutans présents dans la salive. La classe 0-1 est la meilleure situation avec une bonne hygiène buccale alors que la classe 3 est le plus mauvais cas de figure.

Classe 0-1 < 100'000/ml

Classe 2 >100'000/ml <1'000'000/ml

Classe 3 >1'000'000/ml

Survoler l'image pour l'afficher

Quand mettre en oeuvre Cario-Analyse ® ?

  • Première visite

  • Patient avec des caries primaires ou secondaires

  • Patient avec un traitement orthodontique

  • Patient avec des caries à progression rapide

  • Pouvoir tampon salivaire

PCR temps réel

Extraction de l'ADN bactérien depuis la salive

Amplification détection de l'ADN bactérien avec des sondes et des amorces spécifiques de Streptococcus mutans et Lactobacillus spp.

Cario-Analyse ®

  • pH

  • Capacité tampon de la salive

  • Flore totale salivaire

  • Lactobacillus spp

  • Streptococcus mutans